La coupe menstruelle (ou cup) [Guide complet 2017]

La coupe menstruelle ou la cup

Table des matières

Qu’est-ce que la coupe menstruelle (la cup) ?

La coupe menstruelle

 

La première coupe menstruelle a été inventée aux Etats-Unis dans les années 1930 pour rendre les protections menstruelles plus propres et plus confortables. Même si elle n’était pas très populaire jusqu’ici, les femmes prennent de plus en plus conscience des déchets que représentent les protections hygiéniques ainsi que de leur inconfort. Depuis quelques années, la coupe menstruelle est donc devenue l’une des meilleures alternatives écologiques aux protections menstruelles traditionnelles.

La coupe menstruelle (ou la cup) est un petit récipient souvent en silicone médical utilisé pendant les menstruations pour recueillir le flux menstruel. Elle a généralement une forme de cloche à l’envers, et est équipée d’une petite tige ou d’un MoonPad qui permet de la retirer. Elle se positionne manuellement à l’intérieur du vagin grâce à différents pliages. La matière de la cup varie en fonction des différentes marques même si les matières les plus utilisées restent le silicone médical et le TPE (élastomère thermoplastique) afin d’assurer l’hygiène de celle-ci. Certains modèles de coupes menstruelles sont souples et d’autres sont beaucoup plus rigides.

La coupe menstruelle récupère le sang directement à l’intérieur du corps et ne l’absorbe pas, ce qui n’est pas le cas des tampons et des serviettes. De plus, la coupe menstruelle évite la sécheresse vaginale et s’adapte parfaitement à l’anatomie de chacune. Elle est réutilisable et peut tenir de 5 à 10 ans en fonction des modèles. La cup est donc une alternative écologique et économique aux autres protections hygiéniques.

 

Pourquoi choisir la cup ?

pourquoi choisir la cup ?

 

Ses avantages

 

  • Elle est plus écologique. L’industrie des protections hygiéniques est l’une des plus polluantes. En effet, une femme utilise 10 000 à 15 000 protections au cours de sa vie, ce qui correspond à 150 kg de déchets qui mettront ensuite 500 ans à se dégrader. Chaque seconde, 1447 serviettes hygiéniques sont utilisées dans le monde, soit 45 milliards par an. Les produits chimiques qu’elles contiennent polluent la terre et leur production est énormément polluante. Ces protections impliquent également de grandes quantités d’emballages qui polluent eux aussi. Enfin, les tampons et applicateurs jetés dans les toilettes se retrouvent dans l’océan et ont un impact négatif sur les animaux marins. Pour pallier à tous ces problèmes, vous pouvez opter pour la cup. En effet, celle-ci est réutilisable pendant 5 à 10 ans et n’entraîne aucun déchet ou pollution car son nettoyage peut être réalisé à l’eau uniquement. Imaginez le nombre de déchets évités si l’on utilise une cup…

 

  • Elle est plus économique. Selon les modèles, les prix varient de 10€ à 30€. Si l’on compare avec le nombre de protections hygiéniques utilisées tout au long de votre vie (entre 13 et 50 ans), on obtient une économie d’environ 23 700€. En effet, une femme utilise environ 15 000 protections hygiéniques au cours de sa vie et dépense donc 24 000€. Une coupe menstruelle dure de 5 à 10 ans, et si on l’utilise pendant seulement 5 ans, on obtient déjà une économie de plus de 3000€. En effet, une femme utilise environ 2000 protections hygiéniques pendant cette période, et dépense donc 3250€. Lorsque vous investissez dans une coupe menstruelle, vous payez son prix pour 5 à 10 ans d’utilisation. Même si vous la changez tous les 5 ans, vous ne dépenserez en tout “que” 240€ pour toute une vie. Le calcul est donc vite fait en termes d’économies : la cup est bien moins chère que n’importe quelle autre protection menstruelle.

 

  • Elle est meilleure pour la santé. Premièrement, contrairement aux tampons et serviettes dont on ne connaît pas la composition précise, on sait que la cup est faite de silicone 100% médical ou en d’autres matières du même style qui sont respectueuses de la flore vaginale et qui n’ont pas d’impacts négatifs sur notre corps. Les fabricants de protections hygiéniques ne sont en effet pas obligés d’indiquer la composition de celles-ci sur le paquet, ils peuvent n’indiquer que le taux d’absorption. Cependant, l’origine du coton n’est par exemple pas précisée malgré le fait qu’il ait pu être cultivé à l’aide d’OGM ou encore d’herbicides toxiques pour notre corps. D’ailleurs, un produit cancérigène (le glyphosate) contenu dans un herbicide fréquemment utilisé est présent dans environ 85% des tampons et peut être très dangereux pour notre santé. D’autre part, certaines protections hygiéniques sont blanchies au chlore et des résidus de toxine perdurent et sont en contact direct avec des muqueuses de notre corps. Comme la paroi vaginale est très absorbante, les toxines pénètrent directement notre corps et peuvent entraîner des maladies graves. Les serviettes en plastique, elles entraînent une prolifération bactérienne et par conséquent des possibilités de mycoses, irritations ou infections. Enfin, le syndrome du choc toxique, même s’il est assez rare, vient d’une infection qui peut être provoquée par les tampons. En effet, les fibres synthétiques de ces derniers favorisent le développement des bactéries et même si le syndrome du choc toxique n’est pas provoqué uniquement par les tampons, ceux-ci, de par le sang qu’ils contiennent et l’exposition du vagin à l’oxygène, peuvent aggraver l’infection et entraîner de graves conséquences. La coupe menstruelle est donc bien meilleure pour la santé car elle est faite d’une matière médicale et elle n’entraîne pas de prolifération des bactéries car le sang n’est pas en contact permanent avec la paroi vaginale.

 

  • Elle est plus pratique. Tout d’abord, on peut garder la cup à l’intérieur de son vagin pendant 12 heures d’affilées, contrairement à un tampon ou une serviette qu’il faut changer toutes les 6 heures maximum. On peut donc passer toute la journée sans avoir à se soucier de changer de protection ou de trouver des toilettes assez propres et équipées d’une poubelle. Ensuite, la cup évite les odeurs disgracieuses et nauséabondes que l’on peut remarquer lorsqu’on utilise des serviettes ou des tampons. De plus, elle ne possède pas de ficelle gênante ou qui s’imprègne d’urine quand on va aux toilettes. Elle est beaucoup plus discrète que n’importe quelle autre protection menstruelle : on ne la sent pas du tout lorsqu’on la porte et quand on est nues, on ne voit rien dépasser. Tout comme avec un tampon, on peut faire tout ce qu’on veut sans se soucier de nos règles (sport, piscine,…) mais en plus de ça, on peut continuer à dormir toute nue si ça nous chante et tout ça sans risques ! On n’a plus besoin de penser à emporter le nombre de tampons dont on aura besoin dans la journée, on porte déjà sa cup et on ne doit se soucier de rien d’autre. On peut également dormir avec puisqu’on peut la porter pendant 12 heures sans problèmes. Enfin, on doit simplement la rincer avant de la repositionner, ce qui est très simple à faire où qu’on se trouve, même avec une bouteille d’eau.

 

 

Ses inconvénients

 

Inconvénients de la cup

  • Son prix. Il peut paraître élevé comparé aux autres protections hygiéniques, mais comme je l’ai dit plus haut, étant donné qu’on peut garder une coupe menstruelle de 5 à 10 ans, si on fait le calcul, elle est bien plus économique.

 

  • Son insertion. Cela peut être un peu difficile la première fois, mais lorsqu’on connaît un peu son corps et qu’on a l’habitude de mettre des tampons, on trouve vite la méthode qui nous convient pour l’insérer. Le principal est d’être détendue, comme pour l’insertion d’un tampon, et de trouver une position confortable.

 

  • Sa contenance. Les filles qui ont un flux important devront changer leur cup plus souvent que les autres. Cependant, lorsque la cup est pleine, elle se décolle des parois et on sent qu’il est temps de la changer. Il faut vérifier son niveau au bout de quelques heures les premières fois que vous la portez pour savoir combien de fois vous devez la changer dans la même journée.

 

  • Son retrait avec précautions. Le retrait en soi n’est pas compliqué, mais il faut faire attention à ne pas faire tomber la cup si on ne veut pas en mettre partout. Il suffit de la tirer vers le bas et de l’enlever doucement. Cependant, lorsqu’on l’enlève au-dessus des toilettes, rien à craindre.

 

  • Son mouvement peut avoir un impact sur un stérilet. Lorsqu’une femme qui porte un stérilet retire sa cup, elle peut déplacer légèrement celui-ci et ainsi entraîner une altération de son effet. Il faut donc demander conseil à son gynécologue avant d’utiliser la cup si on a un stérilet.

 

Mon expérience

 

La cup Luneale

Pour ma part, j’étais très sceptique quant à la cup. En effet, j’en avais entendu parler il y a longtemps mais je n’avais pas fait plus de recherches sur le sujet et je m’étais contentée de porter des tampons. Cependant, je suis récemment tombée sur le site de Luneale par hasard et j’ai décidé de creuser. Après avoir compris que porter une cup était non seulement meilleur pour la santé et également pour l’environnement, j’ai décidé de me lancer et de l’essayer. La cup Luneale se présente dans une petite boîte, accompagnée de sa pochette de rangement et d’une notice d’utilisation. J’ai passé du temps sur le site de la marque avant le début de mon cycle pour être sûre d’avoir tout compris et d’être bien préparée. J’ai fait bouillir ma cup dans de l’eau la veille de mon cycle et j’ai attendu le lendemain pour enfin l’essayer. J’ai décidé de l’utiliser pour la première fois un jour où je restais chez moi. Lors de la première insertion, j’ai eu un peu de mal à savoir comment la rentrer et comment la placer dans le vagin, mais après une minute, elle était en place. Pour qu’elle soit efficace, il faut que les bords se déploient complètement et collent à la paroi vaginale : il faut donc faire tourner la cup à l’intérieur pour s’assurer que les bords sont bien positionnés. Après avoir fait ça plusieurs fois car j’étais inquiète qu’elle soit mal mise, elle était bien positionnée et je ne sentais plus rien. J’ai été surprise par son confort, car je la sentais encore moins qu’un tampon, et j’ai apprécié le fait de pouvoir aller aux toilettes sans problèmes ou inconfort. J’ai eu peur des fuites mais je n’en ai eu aucune pendant mes règles. J’ai pu tout faire avec : du sport, prendre ma douche, dormir toute nue ou encore passer la journée sans se soucier de mes règles. J’ai pensé qu’elle se remplirait rapidement donc je l’ai vidée à la mi-journée le premier jour, mais j’ai constaté qu’il n’y avait qu’un petit fond donc je l’ai gardée un peu plus longtemps le deuxième jour et ainsi de suite. J’ai particulièrement apprécié le fait de pouvoir dormir avec sans craintes et de la vider une fois levée. Je n’ai pas trouvé son retrait très compliqué, il suffit de contracter les muscles du périnée pour la faire descendre un peu puis de pincer le MoonPad pour annuler l’effet ventouse et de la tirer vers le bas. Je me suis vite habituée à son insertion et je la mets de plus plus rapidement. Enfin, le fait qu’il faille seulement la rincer entre chaque utilisation permet une bien meilleure discrétion qu’avec d’autres protections hygiéniques. Mais ce que j’apprécie par dessus tout avec la cup, c’est que je n’ai pas à la changer pendant la journée. Je pars de chez moi le matin en ayant déjà mis ma cup et je la vide le soir en rentrant : pour moi, ça change la vie ! Je n’ai qu’à la faire bouillir à la fin de mes règles puis la mettre dans sa pochette en attendant la prochaine fois.

 

Quelle taille choisir ?

 

Choisissez la taille de votre cup en fonction de votre flux et de votre situation. En effet, pour chaque marque ou modèle, plusieurs tailles vous seront proposées (deux ou trois). Chaque taille correspond à un flux (faible, moyen, important) ou à des situations particulières (accouchement, âge,…). Vérifiez bien que cela correspond car la taille que vous choisirez vous assurera de l’étanchéité de la cup et de son bon maintien.

 

Quelle matière choisir ?

 

Tant que la matière est médicale ou hypoallergénique, vous pouvez la choisir. Faites simplement attention à n’acheter que des cups qui viennent de marques connues et non des répliques qui peuvent être dangereuses pour vous.

 

Quel modèle choisir ?

 

Quelle cup choisir ?

Les différents modèles ont peu de différences à un point près. La seule cup qui diffère est la cup Luneale qui a déposé un brevet sur son MoonPad. En effet, elle est la seule cup à ne pas posséder de tige et permet ainsi une insertion et un retrait plus simple et plus rapide. De plus, elle est recommandée pour les filles qui portent un stérilet car il n’y a pas d’effet ventouse : il suffit de pincer le MoonPad et de faire rentrer l’air pour la retirer en toute simplicité. Elle est également plus facile à plier que les autres cups du fait qu’elle n’ait pas de tige.

Les autres cups se différencient par des modèles de couleurs différentes ou de formes légèrement différentes. Le choix vous revient donc, même si je vous conseille vivement la cup Luneale qui est très simple d’utilisation.

 

Comment l’insérer ?

 

Pour insérer la cup, il faut tout d’abord se détendre et se mettre dans une position confortable : assise sur les toilettes, une jambe appuyée sur les toilettes, allongée avec les jambes en l’air,… Ensuite, il vous faut choisir une façon de plier votre cup pour l’insérer dans votre vagin. Choisissez le pliage qui vous convient le mieux parmi les pliages suivants :

Pliage en U ou en C

Pliage en U

 

Pliage en S

Pliage en S

 

Pliage punchdown

Pliage punchdown

 

Pliage en 7

Pliage en 7

 

Pliage origami

Pliage origami

 

Pliage double 7

Pliage double 7

 

Comment insérer la cup ?

 

Vous pouvez tester différents pliages pour trouver celui qui est le plus simple pour vous et qui vous permet de bien positionner la cup. Pour ma part, je trouve le pliage en U/ C le plus simple car la cup est plus petite sous cette forme et plus simple à insérer. Lorsque la cup est positionnée, si vous ne sentez aucune gêne, c’est qu’elle est bien mise. Sinon, retirez-là et reprenez les étapes précédentes. Une fois qu’elle est bien placée, saisissez le MoonPad ou la tige et faites-les tourner pour que les bords de la cup adhèrent bien aux parois du vagin. Voilà, vous êtes prête pour votre journée !

Fuites Coupe Menstruelle

 

Comment la retirer ?

 

Pour retirer la cup, il vous suffit de vous détendre et de vous mettre dans une position confortable (voir ci-dessus). Tirez délicatement sur la tige pour faire sortir la cup du vagin. Dans le cas du MoonPad, pincez le MoonPad afin que la cup se décolle puis tirez doucement vers le bas pour retirer la cup. Une fois retirée, rincez votre cup à l’eau claire et potable avant de la remettre ou faites-la bouillir 5 minutes et rangez-la dans la pochette prévue à cet effet avant la prochaine utilisation.  

 

Où l’acheter ?

 

En ligne

Vous pouvez également acheter votre cup en ligne et elle arrivera directement chez vous ! Voilà un petit tableau comparatif reprenant tout ce dont je vous ai parlé précédemment pour faire votre choix :

ModèleCouleursMatièreTaillesRetraitPrixAchat
LunealeIncoloreSilicone médical platineS/ M/ LMoonPad36,94€Acheter
LadyCup17 couleurs disponiblesSilicone médical
S/ L
Poignée24,99€
Acheter
Allo’NatureIncoloreSilicone médical hypoallergénique
S/ L
Tige15,90€
Acheter
MelunaIncoloreTPE médical
S/ M/ L/ XL
Tige14,90€
Acheter
be’CupIncoloreSilicone médical hypoallergénique
1/ 2
Tige17,95€

Disponible en moyennes
et grandes surfaces
Lily CupRose pâle ou rose foncé
Silicone chirurgical hypoallergénique
A/ B
Tige31,45€
Acheter
MisscupRose ou incoloreSilicone médical hypoallergénique
Taille unique
Tige19,81€Acheter
MooncupIncoloreSilicone souple de qualité médicale
A/ B
Tige21,41€Acheter
ClaricupBleuSilicone chirurgical
S/ L
Tige24,88€Acheter
Eve cupRoseSilicone platinium
S/ L
Tige29,39€Acheter
FleurcupIncoloreSilicone médical
Petite/ Grande
Tige12,79€Acheter

 

En pharmacie

Vous pouvez trouver la plupart des coupes menstruelles en pharmacie. Pour savoir dans quelle pharmacie trouver la cup que vous souhaitez vous procurer, rendez-vous sur le site de la cup en question et consultez la liste des distributeurs.

 

La Mooncup
Acheter la mooncup
La Misscup
Acheter la misscup
La Meluna
http://www.comptoirdelanature.com/mooncup-achat
La Luneale
Acheter la cup Luneale
La Lily Cup
Acheter la Lilycup
La LadyCup
Acheter la Ladycup
La Fleurcup
Acheter la fleurcup
La Eve cup
Acheter la Evecup
La Claricup
Acheter la Claricup
La be'Cup
Acheter la beCup

 

FAQ

Oui, la cup est aussi efficace qu’une autre protection hygiénique. La seule différence est qu’elle n’absorbe pas le sang.
Oui, on peut faire toutes les activités que l’on souhaite lorsqu’on porte la cup, comme quand on porte un tampon. Comme elle est positionnée sur les parois vaginales, elle ne bouge pas et évite les fuites.
Non, il n’y a pas d’odeurs avec la cup. Lorsqu’on la rince après l’avoir utilisée, toute odeur disparaît et on peut la replacer dans le vagin.
Non, il n’y a pas de fuites avec la cup. Si vous choisissez la bonne taille pour votre cup, il n’y a pas de risques de fuites car elle sera collée aux parois du vagin et avec l’effet ventouse, elle ne laissera rien passer.
On peut porter la cup pendant 12 heures d’affilées maximum si le flux n’est pas très important. Pour les filles qui ont un grand flux, il faudra la changer plus régulièrement.
Oui, on peut dormir avec la cup sans craintes tant qu’on ne dépasse pas 12 heures de sommeil.
On ne sent pas vraiment la cup lorsqu’on la porte, en fait, on la sent encore moins qu’un tampon.
Il suffit de faire bouillir de l’eau et de plonger votre cup dedans pendant 5 minutes avant le début de vos règles et faire de même à la fin de celles-ci.
Pour nettoyer votre cup, il vous suffit de la rincer à l’eau claire et potable avant de la remettre en place.
S’il n’y a pas de points d’eau à proximité ou si on ne souhaite pas rincer sa cup à la vue de tous, il suffit de prévoir une bouteille d’eau pour la rincer au-dessus des toilettes avant de la remettre. Si on n’a pas de bouteilles d’eau, on peut la vider et l’essuyer avec un mouchoir, mais seulement en dernier recours.
Vous pouvez vider la cup n’importe où, tant que vous avez accès à un point d’eau. Si les lavabos sont à l’extérieur des toilettes, emportez une bouteille avec vous pour la rincer au-dessus des toilettes.
La cup peut être utilisée pendant 5 à 10 ans.
Selon le modèle que vous choisirez, différentes tailles vous seront proposées en fonction de votre flux menstruel et de votre situation (vierge, accouchement,...).
Il faut vider la cup toutes les 12 heures maximum. Pour les filles qui ont un flux important, il faut la vider plus souvent. Vous saurez vite quand vous devez vider votre cup car vous verrez la quantité de sang présente lorsque vous la retirez. De plus, vous aurez une sensation de décollement lorsqu’elle est pleine et vous saurez ainsi qu’il faut la vider.
Non, car la cup est placée à l’intérieur du vagin. Les relations sexuelles sont donc impossibles lorsqu’on porte la cup.
Oui bien sûr, il est possible de se baigner et de nager ou de pratiquer n’importe quel autre sport lorsqu’on porte la cup.
Non, il n’est pas difficile d’insérer ou de retirer la cup une fois qu’on a l’habitude de le faire. Cela dit, l’habitude vient rapidement et cela devient de plus en plus simple après quelques fois.
Si vous l’enlevez avec précautions, non pas du tout. Il suffit de la retirer délicatement et de bien la tenir avant de la vider. Là aussi, vous verrez qu’avec le temps cela devient un jeu d’enfant.
Non, pas nécessairement. Elle peut réduire les douleurs de certaines filles, mais ce n’est pas le cas de toutes.
Si on achète une marque connue et que la cup est faite dans une matière médicale ou hypoallergénique, alors pas de problèmes !
Non, le vagin est à peine plus grand que la cup, donc la cup ne peut pas remonter jusqu’à ce qu’on ne puisse plus y accéder.
Si la cup vous fait mal ou qu’elle vous gêne, c’est qu’elle est mal mise. Lorsqu’elle est bien positionnée, vous ne la sentirez plus.
Oui bien sûr, il suffit de choisir une taille plus grande et adaptée à votre cas.
Si vous videz votre cup dans les toilettes, mettez un peu de papier au fond avant de le faire, cela évitera que le sang stagne au fond.
Oui, mais dans ce cas-là, il faut préférer une petite taille.

Auteur : Joy

Coucou tout le monde ! Je m'appelle Joy, et comme vous pouvez le constater, j'ai de sacrés cheveux :P Dans ce blog, je relate mes expériences capillaires et mes trouvailles / bons plans.